« Etre sur place aux côtés des producteurs et décider avec eux »

Avant le départ

Simon est étudiant agronome. Alors qu’il effectue une année de césure avant de terminer sa formation d’ingénieurs, il a décidé de partir 6 mois au Pérou sur le projet Sacha Inchi soutenu par Solidaile. Il nous explique pourquoi il a choisi ce projet et quelles vont être ses missions sur place.

>> Pourrais-tu te présenter brièvement ?
Etudiant de 21 ans à AgroParisTech, école d’ingénieur agronome, j’ai pris une année de congés avant ma dernière année d’études. Je suis actuellement en stage à la commission européenne à Bruxelles et je partirai de mars à août au Pérou sur le projet Sacha Inchi.

>> Qu’est-ce qui t’a intéressé dans ce projet ?
Je souhaitais effectuer un stage de terrain, être proche des acteurs et pouvoir constater les effets des actions menées. C’est ce qui m’a plu dans le projet Sacha Inchi : les volontaires sont sur place avec les producteurs et décident des suites du projet en concertation avec eux. Enfin, la pluridisciplinarité du projet m’a motivé. Le développement de la filière s’étend de la production des noix et de leur transformation à la recherche de débouchés pour les bouteilles d’huiles.

>> En quoi va consister ta mission sur place ?
Le contenu exact de ma mission sera discuté avec José, responsable de la coopérative, et sera également fonction des conclusions de l’audit effectué par Bastien. Mais la recherche de débouchés dans les magasins alentours, le suivi de la production et l’entretien de la parcelle témoin feront certainement partie de mes objectifs.

>> Qu’attends-tu de cette expérience ?
Je suis impatient de partir ! J’espère pouvoir constater l’avancement du projet tout au long de mon volontariat. Je suis sûr que ce sera une expérience inoubliable !

(article issu de la newsletter n°7 – novembre 2014 – pour vous abonner, écrivez-nous à info@solidaile.org)

Les commentaires sont fermés.